Je n’ai pas pris le temps de publier puisque j’étais prise, entre, une exposition à l’atoll art actuel et une fin de session difficile, Kant est maintenant mon pire ennemie. 😉 J’ai tout de même eu le temps de travailler sur une vidéo de cette exposition, mais vu mon perfectionnisme y va falloir encore patienter, la patience qu’elle belle vertu, dont je ne dispose pas! J’ai envie de partager avec vous mes dernières découvertes et ma dernière création:

der.JPG

Du bonheur, un voyage philosophique avec Frédéric Lenoir. C’est une œuvre facile qui est une vulgarisation des philosophies du passé et de la science moderne, il nous offre plein de pistes de solution pour atteindre le bonheur, pour lui c’est un « état global de satisfaction dans une vie qui fait de sens ».

J’ai aussi lu Le gai désespoir de André Comte Sponville. Malgré ses critiques sévères de l’art contemporain, le vidéo est en lien. Ce livre est très intéressant, j’ai particulièrement retenu cette citation « le contraire d’espérer, ce n’ai pas de craindre, mais de savoir, pouvoir et jouir ».

J’adore cette vidéo, y souligne quand même des questionnements par rapport à l’art contemporain. Je compose un texte, suite à ma série dépression contemporaine, qui est d’ailleurs une critique de l’art contemporain.

 

Je me suis aussi intéressée au cynisme, le courant philosophique, avec Diogène de Sinope, personnage amusant et qui m’a beaucoup inspiré. J’ai en tête un beau projet d’art sociologique 😀

Il y a une suite: Diogène de Sinope ou la subversion.

En ce moment je découvre l’artiste québécois Alfred Pellan et j’organise mes premières rencontres philosophiques dans ma galerie d’art.

Et oui j’ai officiellement ma petite galerie underground et je suis à la recherche d’artiste hors-norme!